C'est dur. Dur. dUr. duR.... au boulot. Je sombre. Ca me pompe littéralement mon énergie. J'en ai plus.

J'ai annoncé à mon super-boss que j'aime que je songeais à partir. Il est dégouté, il ne peut pas m'embaucher.... Je sais où j'en suis.... C'est à dire nulle part.

Mon boss-que-j'aime-moins (restons politiquement correcte) : m'a balancé cette jolie phrase aujourd'hui -devant tout le monde, c'est plus dr^ole - "c'est quand meme pas bien compliqué que de s'organiser 3 semaines de congés en a^out, meme si t'es célibataire!". Hu. Heu, je vois pas le rapport (je lui parlais de ma liberté baffouée lorsqu'il m'oblige à prendre 4 semaines de congés payés fixes sur les 5 dont nous disposons).
Du coup. FoLiE.... le Sri Lanka, c'est beau, enfin j'aimerais bien le vérifier par moi-meme.

Aujourd'hui je suis allée voir un film que j'aime bien, "les vacances de M Hulot", j'ai ri comme rarement! J'aime revoir les classiques en salle....
Demain, je vais voir une expo que j'ai déjà vue, celle de Calder au musée Beaubourg. Calder m'attire, me fascine... envie de faire partager cela.
Fin du mois d'aout, on vient de me le confirmer : échange Franco-Allemand en vue! Ca me fait super plaisir!! Je vais devoir bosser la langue avant!! J'ai TOUT oublié!

J'ai décidé que les mecs, c'était fini (je passe aux filles -naaaaaaaaan je déconnnnnnheuuu). Plus de prise de tete. Voilà c'est mieux comme ça. Avec cette méthode duement éprouvée, comme d'habitude, je vais comprendre  qu'un mec est intéressé quand il m'embrassera. Au moins, pas d'ambiguité.